lundi 29 septembre 2014

REVIEW : Board BADBIGBOYS RaceDog


Au mois de mai, à l'occasion du Saint-Pathik Freeride, j'ai rencontré Phil et sa drôle de planche. Phil, de BADBIGBOYS LONGBOARDS, shape et décore avec amour ses boards du côté de Clermont-Ferrand. Topmount "compact", Outline original, concave travaillé avec soin et déco ultra-léchée : sa RaceDog a rapidement attiré mon attention ... une vraie planche de spécialiste !

It was in May, during the 'Saint-Pathik' freeride, that I met Phil and his funny board. Phil, from BADBIGBOYS LONGBOARDS, shapes and designs his boards with loving care in Clermont-Ferrand, France. A compact topmount with an original outline, elaborate concave and outstanding graphics : his RaceDog had an immediate draw on me... a real specialist board !







Il me l'a prêtée quelques runs pour essai. En dehors du désagréable plat sur une roue, mes pieds ont vraiment été séduits. J'ai alors discuté avec lui de la possibilité d'acquérir une planche, dans le cas où il en refabriquerait. Pierre Gamby, gérant du shop FULKIT, étant également intéressé par la RaceDog ; Phil nous propose d'en shaper une version améliorée pour chacun de nous ; en guise de derniers tests avant la série "officielle".

He let me go for a try on a couple of runs. Despite a nasty wheelflat, my feet were really seduced. I talked to him then and asked about getting a board from him in the case he would press a second one. As Pierre Gamby, owner of the FULKIT skateshop, was interested in his RaceDog too, Phil offered to shape an improved version of the board for each one of us, as a test series before an official production.



J'ai ainsi récupéré la mienne un vendredi soir, tard (comme la photo l'indique :D ), au Freeride de la Pistole. Après une torride nuit de préliminaires avec la belle, je l'ai grippée, équipée et ridée tout le week-end ...

So I took possession of mine on a late friday evening (as you can see on the pic !), during the Pistole' freeride event. After a hot preliminary night with the beauty, I gripped it, set it up and rode it all weekend long.


 Photo : boarder nolimit


La planche est compacte, sans flex ni torsion. Faite d'érable et sans fibre, elle s'avère un peu lourde pour se balader. Mais comme son nom et sa déco puissamment animale l'indique, la RaceDog est tankée pour déchirer la route, pas pour cruiser comme un mollusque en bord de plage.

The board is compact, without flex neither torsion. Entirely made of Canadian maple plies, with no fiberglass, it seems a bit heavy for a chilling out stroll. But as the name says, the RaceDog is designed for gnar shredding much more than for seaside mollusc-like cruising.




Le concave, visuellement "un peu tarabiscoté", s'avère bien plus doux sous les pieds. On trouve très rapidement sa place dessus. La planche présente par endroits des "jalons" permettant de se situer sans même avoir à baisser les yeux :

The concave, visually quite overelaborate, reveals in fact a much softer feeling under your feet. One can easily and quickly find his stance on it. The board offers some steps in the concave that allow you to place yourself without a single look down :




  • A l'avant, les passages de roues "moulés et usinés" empêchent le pied de glisser et constituent une zone d'appuis efficace pour les orteils. Niveau roues, je suis monté jusqu'à 80mm de diamètre sans souci de wheel-bite (Trucks PNL Joey 170mm + pad fin).
  • At the nose, molded and trimmed wheelwells prevent your foot from slipping and bring an efficient support for your toes. I’ve mounted wheels up to 80 mm in diameter without worrying about wheel-bite (Trucks PNL Joey 170mm + thin pads).



  • Aux 2/3 du plateau, le dôme central épouse parfaitement la voûte plantaire du pied arrière. En fléchissant les jambes, on le sens bien contre la face interne du pied, sans qu'il le rehausse. Il se dégage de ce dôme et de son positionnement sur la planche, une sensation d'absolu contrôle pour les manœuvres "sur les talons". Il forme également avec le concave de belles "poches" pour les orteils de part et d'autre de la planche.

  • At the 2/3 of the deck, the central dome matches perfectly the rear foot arch. When bending your legs you can feel it near the internal part of the foot arch without being  raised too much. The feeling getting out of this dome and its dimension on the board is an absolute control during heelside manœuvres. Moreover, combined with the concave, it forms sweet pockets for your toes on both sides of the deck in tuck position.

  • L’arrière est tout aussi bien pensé. Le concave, léger au départ, pour ménager les orteils en shuss et en slide, prend plus d'ampleur en s'approchant de l’extrémité de la planche. On ressent comme 3 degrés de concave. Léger pour le confort du shuss, puis plus enveloppant pour caler le pied en slide et powerslide, et enfin radical (un peu comme au niveau des passages de roues avant) pour empêcher le pied de glisser plus loin.

  • The tail of the board is cleverly designed too. The concave, soft at the beginning, for the right feeling in tuck or slide position, steps depper when looking at the far end of the deck. You can feel like there are 3 concave grades, mellow for the confort zone in tuck, then pronounced in order to lock-in the foot during slides and powerslides, and finally radical (in a way like the front wheelwells) to prevent your rear foot from slipping out. 




Photo : Pedro Rosa

J'ai roulé ma RaceDog sur pas mal de freerides depuis la Pistole. C'est de loin la planche sur laquelle je me sens le plus à l'aise avec de la vitesse. Sur le papier, la planche paraît courte et son shape restrictif. Sous les pieds rien de tout cela, elle est sécurisante, confortable et vraiment incisive. 

I’ve ridden my RaceDog on quite a fewfreeride events since 'La Pistole'. It is by far the board on which I feel the most at ease with speed. On the blueprint, the board seems short with a restrictive shape. Under your feet it gives right the opposite, bringing a safe and comfy feeling in a radical ride.



Photo : Mickaël Para


Ce qui m'a marqué lors de ces tests, c'est la "justesse" du shape de la Racedog. Phil ne ride et ne fabrique pas des planches depuis très longtemps mais il a su s'intéresser, étudier, digérer, compiler et réinterpréter à sa manière ce qu'il a lu, vu, entendu et testé en terme de shape. Il a su faire de sa planche, non pas une énième utopique planche "à tout faire" mais UNE VRAIE PLANCHE DE DESCENTE, ultra-efficace et capable de satisfaire tous les riders à la recherche d'une planche pour aller très vite.

What surprisingly appeared to me during these tests, is the smartness of the RaceDog's shape. Phil does not ride or built longboards for a long time , but he dedicated himself to searching, studying, compiling and reinterpreting in his own way what he learned and tested in terms of shape conception. He succeeded in making his board, not just another utopic allround deck, but a really ultra efficient downhill machine which is able to bring satisfaction to any rider looking for a go-fast board.





  • Dimensions : 92 cm x 26 cm (36,2'' x 10,2'')
  • Entraxe : 68,5 / 71 / 73,5 cm (27" / 28'' / 29'').
  • Concave : entre 1,2 min et 2,5 cm max (from 1⁄2'' minimum to 1'' maximum)
  • Prix public prévu : 185 euros en version érable 8 plis (La déco "de série" reste encore à définir)
  • Disponibilité : Décembre 2014 en direct et chez notre partenaire FULKIT !

La BADBIGBOYS RaceDog porte décidément bien son nom, elle traque les lignes les plus rapides, plonge dans les intérieurs, dérive juste ce qu'il faut et ressort en trombe ... Redoutablement rapide, agile, précise et puissante : "La Racedog ça n'est pas le caniche moisi de mamie se frottant aux coussins du salon, c'est une putain de morsure aux couilles par le Doberman des voisins ! RAAAAAAH !!! ".

The well-named BADBIGBOYS RaceDog searches for the fastest lines, dives into curves, drifts just the right way and comes out in a rush... fast, lively and sharp, it's a 'muscle board'.
« RaceDog is not that lousy poodlerubbing on Granny's pillow, it's a fucking dogbite at your balls from the neighbours' Doberman. RAAAAAAH !!!»





jeudi 18 septembre 2014

REVIEW : Pucks RIOT Shields

J'ai testé tout l'été des pucks de slide RIOT Shields.




Chez RIOT :


  • 3 Shapes : Boss (rectangle 3x4 pouces), King (forme d'écusson), Square (carré de 3").
  • 2 Contours : Plats (flat) ou incurvés (bent).
  • 3 Matières :  Delrin , UHMW (Delrin mais non recyclé = plus robuste), Acrylic (plus glissant).

J'ai eu, et j'ai toujours, les "Boss" en Delrin à contour plat. 


Ces pucks, bien qu'un peu grand à mon goût, sont très efficaces. Leur glisse est bonne sans être fuyante, ultra-saine et régulière. La large surface de contact du shape "Boss" diminue la friction exercée au cm² et ainsi la vitesse d'usure des pucks. Leur usure est vraiment lente : j'ai pu faire une dizaine de freeride sans me soucier de les changer ... Et je les ai encore ! C'est la première fois que des pucks me durent aussi longtemps.
Le velcro fixé sur les pucks accroche vraiment bien, s'encrasse peu et est facilement nettoyable.

A l'avenir je pense continuer avec des pucks RIOT et m'orienter vers les shapes Square ou King pour retrouver la liberté de mouvements de mes anciens petits pucks (ronds de 8/9cm de diamètre), et pourquoi pas passer sur du UHMW, pour vérifier si sa robustesse est bien supérieure au très costaud Delrin.


Retrouvez les pucks RIOT Shields chez notre partenaire FULKIT SKATEBOARD !

samedi 23 août 2014

ASTUCE : Allonger la durée de vie de son grip.

C'est tout bête, ça prend 5 secondes avant de ranger sa board ...

Donnez un coup de balayette sur votre grip après CHAQUE session, c'est l'assurance de le conserver accrocheur bien plus longtemps. La poussière et les débris de roues, de gants, de semelles, etc, ont tendance à s'incruster si vous leur laisser le temps (et l'humidité). Il reste possible de le nettoyer à l'eau et au savon plus tard, mais c'est bien plus laborieux.

La preuve en image 

vendredi 22 août 2014

REVIEW : CULT Cerebrum VS THESE ATF317

Grâce à FULKIT et HAWAIISURF j'ai eu l'occasion de tester des roues THESE ATF317 et CULT Cerebrum.


Profils :

Les 2 modèles sont des roues centrées à lèvres "arrondies" : pas rondes à la manière des KRYPTOs ou CULT Classics mais pas aussi acérées que des ABEC11 zigzag ou ORANGATANG 4president. Les Cerebrums sont un peu plus larges que les ATF317 et reprennent l'excellent uréthane des CULT Classics. Les THESE sont toutes nouvelles pour moi, je n'avais encore jamais roulé de roues de cette marque.


Those 2 kinds of wheels are centerset. Their lips are not as round as KRYPTONICS or CULT Classics but not as sharped as squared lips wheels (ABEC11 zigzag or ORANGATANG 4president). The Cerebrums are wider than the ATF317 and are made of the amazing CULT classic urethane. THESE wheels are new to me, I've never rolled on THESE wheels.



  • Diamètre : 69mm
  • Largeur : 50mm
  • Surface de contact : 42mm
  • Dureté : 82A
  • Uréthane : ATF



  • Diamètre : 71mm
  • Largeur : 53mm
  • Surface de contact : 46mm
  • Dureté : 80A
  • Uréthane : Mystothane




Rebond  et "roulage" :

Les 2 modèles roulent fort mais net avantage aux ATF317 ; sûrement un des plus gros rebonds que j'ai pu tester. Les Cerebrums se défendent bien et roulent plus vite à mon goût, mais les THESE sont impressionnantes de confort et de relance. 


Both models roll fast but ATF317 take the advantage with their incredible rebound. Maybe the biggest rebound I have ever tried. Cerebrums are pretty good and, according to me, faster but comfort and momentum of THESE are very impressive.


Photo : Mallory

Glisse :

Les Cerebrums glissent plus facilement et plus longtemps que les ATF317. La glisse se déclenche sans aucun effort et dure, mais elles nécessitent de l'anticipation et un peu de technique pour raccrocher à temps.
Niveau contrôle, les THESE prennent l'avantage. Plus consistantes sous les pieds, la planche est moins "fuyante" montée en ATF. La décroche est saine et la raccroche sans difficulté. Sur bitume dégradé les Cerebrums sautilleront légèrement alors que les tendres ATF317 absorberont les aspérités.


Cerebrums slide easier and longer than ATF317. Their glide starts up stressless and last a long time, but you had to anticipate your predrift and need a bit of knowledge to hook up on time. THESE are more predictable and "beefier" under your feet. The board is fleeless with ATF317. On rough pavement Cerebrums jump up and down a little bit whereas the soft and smooth THESE absorb rough edges.

Mallory en plein test de glisse et d'usure accélérée grâce à ses MonsterQuads !

Photos : Sandy Pike

Durabilité :

Les THESE ATF317 s'usent normalement et feront peu de cônes et plats si vous les retournez assez régulièrement. Neuves, elles ont tendance à brouter légèrement mais sans perte de contrôle. Après, ça n'est que du bonheur ...
Les CULT Cerebrums résistent très très bien aux grosses sollicitations. L'uréthane s'use peu et de manière uniforme : des roues qui durent et avec une épaisseur d’uréthane conséquente.
Pour information, les THESE laissent assez rapidement des traces d'uréthane en slide, les CULT beaucoup moins.


THESE ATF317 wear normally and make only a few cones and flatspots as long as you switch them regularly. When new, they jump up and down a little bit but without loosing control. When worn out they are smooth as hell. CULT Cerebrums are very resilient when you treat them bad. The urethane wears a little less and evenly. They last for long and have a massive thickness of urethane.
For information, THESE leave some dust thane on the floor, CULT a little less.




Personnellement j'ai préféré les THESE ; plus consistantes, confortables et rebondissantes mais un brin moins glissantes et durables que les CULT. Des roues très facile à contrôler.

To conclude, my heart goes to THESE ATF317 : They're beefier, easier to control, more comfortable and bouncier ; even if they are a little less "icy" and long-lasting than CULT cerebrums. 

jeudi 7 août 2014

REVIEW : MAXXSPEED Garuda

En novembre dernier, je me suis offert une planche qui me faisait de l’œil depuis un moment : la MAXXSPEED Garuda, une planche topmount dotée d'un très actuel "bacon concave".


Last november I bought myself a MAXXSPEED Garuda I had been eying for a while. A wide topmount speedboard with a trendy bacon concave.


  • Longueur / Length: 38″
  • Largeur / Width: 9.875″
  • Entraxes / Wheelbase: 23.5" - 27.5″
  • Concave: 5/8″ Tub 
  • Dôme arrière / Rear W Concave: 3/16"
  • Cambre inversé / Folded Rocker: 1/2″
  • Construction: 9plis d'érable / 9 ply Maple



A l'arrivée, la planche californienne s'avère assez massive. Un peu plus longue, large et épaisse que je l'imaginais. Elle n'a aucun flex et ne subit aucune torsion.  Elle est vraiment superbe, les finitions sont ultra-soignées. La teinte est jolie et le dessous de la planche littéralement vitrifié. La déco n'est pas un adhésif, elle semble sérigraphiée sur le dernier pli et ne se sent pas sous les doigts.
Les passages de roues sont profondément usinés dans le plateau. Ils sont longs et larges pour limiter le wheelbite, pour tous les positionnements et toutes les largeurs de trucks. La planche ayant du rocker (cambre inversé), les emplacements de trucks sont usinés également pour rétablir l'horizontalité des embases.


Unboxing, the californian board looks impressive. Longer, wider and thicker than I was expecting. She has no flex and no twist. She is beautiful, with a very neat finish. The red stain is nice and the bottom of the deck looks literally glazed. The graphic is not a vinyl sticker, it's screen printed on the wood. Wheel-wells are deeply machined in the deck. They are long and wide to avoid wheelbite in every truck position and every hanger size. Because of the rocker, flush mounts are machined in the wood so as to keep trucks running at their true angle.




Setup : Simon Taulelle


Sous les pieds, le concave est prononcé mais assez confortable. Le rocker (cambre inversé) est moins marqué qu'il ne parait sur les images de la belle. La planche est facile à pousser et se freine sans difficulté. Le dôme arrière est suffisamment reculé pour ne pas gêner le pied d’appuis des Mongos* (pousseurs avec le pied avant). La planche reste cependant assez lourde.
Le pied avant se place facilement. L'arrière est plus difficile à "sentir" ; je mets un peu de temps pour trouver un placement satisfaisant pour les powerslides. La planche est très large et j'ai un peu de mal à trouver comment "sortir mon talon" du profond concave pour faire durer mes slides et powerslides faces à la pente. Les petits pieds risquent d'avoir du mal à trouver leur place.


Under foot concave is deep but comfy. Garuda is easy to push and foot-brake, even for mongos : the dome is enough in the back of the deck. However the deck is quite heavy. The front foot finds its place easily. The back foot needs more time to fit your perfect stancefor standies. The deck is very wide, I had to spend time to find how to "bring out my heel" from the deep concave so as to make longer slides and stand-up slides. Littles foots may have some problems to make their marks on the MAXXSPEED Garuda.





Le multiperçage, 3 positions avants et 3 arrières, s'avère utile pour placer les trucks sous la planche en fonction de votre positionnement sur celle-ci. L'entraxe court se prête bien aux slides techniques, aux rotations enchaînées, aux petits spots sinueux et aux manœuvres sur deux roues. L'entraxe le plus long satisfera les très grands gabarits. Et entre les deux, vous pourrez composer librement selon vos préférences.
J'ai pas mal tâtonné lors du choix de mon entraxe. Ce bacon concave est tellement spécifique qu'à chaque retour dessus mes premiers appuis sont incertains. Une fois habitué, elle est redoutable, mais l'adaptation m'a semblé moins facile que sur d'autres planches. D'après les photos glanées ça et là,  mon positionnement optimal semble plus en arrière que sur mes autres planches.


Multi-drilling, 3 front/back positions, are very useful to place your trucks according to your stance. Shortest whellbase is good for tech-sliding, cross-rotations, turny spots and manuals. Longest wheelbase would satisfy tall peoples. Between those two options you could compose with the whole drillings according to what fits your needs. MAXXSPEED Garuda's concave is so specific that, after some time without riding it, I don't feel very confident down the first run. Once you get used to the bacon concave, she's wonderful but adaptation seemed longer to me than for my other boards.





Rider : Simon Taulelle

J'avais choisi la MAXXSPEED Garuda pour son bacon concave, que je pensais dans la lignée de la géniale SODA FACTORY Born to hula. En réalité il est bien plus prononcé que celui de la SODA. Il offre plus de réactivité/nervosité mais est moins confortable et plus restrictif pour les pieds. Les bords du concave bien relevés sont de très efficaces leviers une fois que l'on sait où appuyer.
Petit plus à venir, d'après le fabriquant, la prochaine version se verra doté d'un concave elliptique plus doux pour les pieds.


I had chosen the MAXXSPEED Garuda for the bacon concave that I had thought similar to the great SODA FACTORY Born to hula. Garuda's cave is actually sharper than the Hula's. It makes the deck more reactive but less confortable and more restrictive for your feet. Wheel flares are very useful once you know exactly where to push for leverage.
Great news : Coming soon, new version of Garuda will have a smoother elliptic concave.



(+)
  • Robuste
  • Nerveuse
  • Superbe finition
  • Profonds passages de roue
  • Multipercage
  • Dôme arrière efficace sans être gênant

  • Strong
  • Nervous
  • beautiful finishing
  • Deep wheel-wells
  • Multi-drilling
  • Efficient back dome without discomfort

(-)
  • Massive
  • Concave restrictif
  • Temps d'adaptation plus long que d'ordinaire

  • Heavy, thick
  • Restrictive concave
  • Longer adaptation than for other boards



vendredi 11 juillet 2014

REVIEW : Roues CADILLAC Crushers

J'ai testé les CADILLAC Crushers 74mm 78A. De larges roues aux lèvres carrées, montées d'origine sur la MADRID Bigfoot que j'avais reviewée.

Les Crushers sont terriblement confortables à rouler ! Elles gomment presque toutes les aspérités de la route et rebondissent à merveille. En contrepartie, sur route ultra-lisse, ce ne sont pas des bêtes de course mais elles roulent très bien et passeront partout.


Photo : Flavien Lombard

Neuves, elles font preuve d'un grip redoutable. Attention aux raccroches fougueuses sur les premiers slides. :p
Elles se "déglacent" sans difficulté, contrairement aux ressemblantes VENOM Cannibals, qui nécessitent un rodage physique.
Une fois leurs surfaces poncées et leurs arêtes émoussées, les CADILLAC Crushers se métamorphosent. La glisse se fait de plus en plus douce, de plus en plus longue.


Étrangement mais sans aucune incidence, leur surface blanche se marbre au cours de leur usure. Ne me demandez pas pourquoi, je ne saurais vous répondre ...



Parfaitement déglacées, elles glissent à merveille. Debout ou en posant les mains, les slides se contrôlent aisément. La décroche est saine et vraiment très facile ; la raccroche est du même ordre mais un peu longue à retrouver quand on va vite. Plus elles s'usent, plus cette sensation de longue glisse s'accentue. Elles finissent par se comporter comme des rondouillardes roues de glisse plus que comme des roues d'accroche.

Pour ce qui est de l'usure, ces dodues mais divines roues résistent plutôt bien : mieux que l'uréthane ABEC11 classic ou ORANGATANG mais moins que celui de chez VENOM.

Photo : Mélodie

En résumé,  les CADILLAC Crushers sont de gros bonbons. Très confortables, rebondissantes et sécurisantes une fois déglacées. Malgré leur profil de roues d'accroche, passés les premiers millimètres de gomme, n'espérez pas passer les virages à fond. En revanche, elles pardonnent pas mal de petites fautes et leur douce dérive ne vous prend jamais à défaut.


---------------------------------------------

English translation


I've been trying CADILLAC Crushers 74mm/78A. Some wide wheels with squared lips, originally on my MADRID Bigfoot.


Crushers are very smooth ! They are bouncy and get over every rough patch on the ground.
On the other hand, on very smooth pavement they aren't the fastest. Nevertheless they roll fast enough on every terrain.

When brand new, they're grippier than most wheels. Beware of their hard grip.

They are easier to break in than my old VENOM Cannibals. When breaking in, and their lips are blunt, Crushers transform. Slides become smoother and longer. Their surface, slide after slide, marbled but I didn't see any incidence.


Completely broken in, Stand up or hands down, they slide perfectly. 

They are very predictable but the more they wear down, the more they glide ...
Finally they slide more like chubby drifty wheels than grippy models.

They wear down slower than ABEC11 Classic or ORANGATANG thane but faster than VENOM "Mega"thane.


To round it up, CADILLAC Crushers are like big candies. Comfy, bouncy and reassuring after they are broken in.
Even if their wide contact patch and squared lips make them look grippy, don't trust them to keep the fastest line in turns. Nevertheless their smooth-drift forgive you for little riding faults.



dimanche 6 juillet 2014

BRICO/DÉCO : Teinter une planche

Je vous propose aujourd'hui le simplissime et efficace mode opératoire pour teinter une planche.



Il vous faudra :


  • De l'Encre Sennelier, disponible en de nombreuses couleurs dans tous les magasins de beaux arts, pour 7/8euros le flacon.

  • Une éponge naturelle (1,50 euros dans les mêmes boutiques).
  • De l'eau.
  • Du papier de verre très fin (>200).
  • Un chiffon propre.
  • Du vitrificateur à parquet.
  • Un petit rouleau à peinture.


La technique :

  1. Poncer au papier de verre "grains fins" la surface à teinter.
  2. Épousseter avec un tissu légèrement humide.
  3. Diluer au 1/2, 1/3, 1/4 ... l'épaisse Encre Sennelier dans de l'eau, selon la teinte désirée et homogénéiser avec soin.
  4. Appliquer la teinture en frottant doucement à l'éponge naturelle. Attention à ne pas poser les doigts.
  5. Après séchage de la première couche, poncer l'ensemble des fibres de bois qui se sont dressées. (Jusqu'à disparition quasi-totale de la teinture)
  6. Recommencer les étapes 2,3 et 4 autant de fois que nécessaire et ponçant très légèrement entre les couches si besoin.
  7. Pour protéger votre teinture et votre planche, appliquer au rouleau quelques couches de vitrificateur à parquet (vernis incolore qui ajoute un peu de profondeur à votre teinture).
Comme toujours, il est important de travailler dans un endroit propre, sec et aéré ; de préférence avec des gants. Pour un résultat optimal, respecter les temps de séchage des produits utilisés.


N'hésitez pas à m'envoyer des photos de vos planches teintées par cette méthode.


Un très grand merci à Denis pour ses astuces. 

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Pour plus d'informations, des propositions d'articles, des événements et autres sessions...n'hésitez pas à me contacter!!! [longboardskate@gmail.com]