samedi 7 décembre 2019

REVIEW : DECATHLON SKATEBOARDING FREE520 Japan


J'ai eu en test la  DECATHLON SKATEBOARDING FREE520 Japan, planche complète typée slide/freeride de la marque aux tentes qu'on jette dans le ciel pour les ouvrir.

I’ve tried the DECATHLON SKATEBOARDING FREE520 Japan, the sliding/freeriding complete board from the flying-tents brand.

Dimensions : 39"(99 cm) x 9,45"(24 cm).
Compositions : 9 plis en érable canadien



 Je connais déjà bien les roues de l'engin. En effet, j'ai déjà eu le plaisir de poncer un jeu de la version rouge. Je les avais bien appréciées et reviewées ici.

I already knew the wheels mounted on this board. Indeed, I have enjoyed grinding a set of the red version. I liked them and reviewed them on this blog.

Les trucks sont des similis-Randal II 180mm 50° de facture correcte (différents de ceux de la photo), de couleur noire. Petit bémol, les pivots ont du jeu dans les pivot cups. Ces derniers sont heureusement standards (format Randal), donc remplaçables au besoin par des ajustés, pour quelques euros.

The trucks are a set of RANDAL II-like, 180mm 50°, correctly poured, in black color (not the same trucks as this picture). I am a little disappointed that the pivots and pivot cups are sloppy. However, the pivot cups can be switched with any good Randal-sized aftermarket pivot cups for only a fews bucks.

Les gommes m'ont impressionné par leur qualité. Excellente initiative : deux jeux de gommes sont fournis dans le pack (88A et 92A) pour optimiser votre setup selon votre poids et votre pratique. Je n'ai pu avoir que les plus tendres (rouges), mais je leur ai trouvé une bonne souplesse, correspondant au duro annoncé, et du rebond... loin des gommes insipides de la plupart des planches entrée de gamme (110€ complète pour celle-ci). Je pèse 70 kilos de pur muscle de geudin, les gommes rouges 88A m'ont parfaitement convenu pour de la balade bien turny et de la glisse à petite vitesse.

The bushings’ quality impressed me. Two sets are packed with the complete board (88A & 92A) to optimize your setup according to your weight and your style of skateboarding. I was only able to try the softest version, the red ones. I found them soft with a pretty good rebound...Far away from tasteless bushings from most discount complete boards (110 euros for this complete). 
I'm 70 kg full of hella-muscles and the 88A red bushings fit perfectly for turny commuting and sliding at low speed.


Le plateau pour sa part est une jolie planche rigide, symétrique, avec de généreuses découpes pour les roues et montée en drop through.
La déco japonisante à base de guerriers 2ouf est vraiment chouette, personnellement elle me plaît beaucoup. Elle a tapé dans l'oeil de nombreux riders que j'ai croisé... certains fuyant immédiatement après la découverte du petit logo OXELO (ancien nom de DECATHLON SKATEBOARDING) , se considérant sûrement trop "sous terre" et “noyau dur”pour apprécier aux yeux de tous un produit de cette marque "courant principal". Zarma les têtes d'ampoule !

The deck is a good looking one, drop through, stiff, symmetrical with generous wheel cutouts. The japanese warriors graphic is very stylish, I love it. It is quite an eye-catcher… though                    some riders rolled away when discovering the little OXELO logo (old name of DECATHLON SKATEBOARDING), maybe considering themselves too "underground" and “hardcore” to appreciate such a "mainstream" brand and product... F♡(|{!ng hipsters !


Sous les pieds, la planche s'annonce bien conçue : 
Une plateforme exploitable de bonne taille (ni trop longue, ni trop courte pour mes 176cm)
Des microdrops pour rabaisser le plateau et sécuriser les pieds lors des appuis.

The deck feels well under the feet : 
A good effective platform, not too long, not too short for my 176cm and two microdrops to lower the deck and lock your feet.


Le concave est généreux sans être radical et accompagné d'un W centré, pas trop long, de sorte qu'il n'empiète pas sur l'emplacement des pieds mais qu'on puisse venir s'y appuyer quand nécessaire.
La planche n'a aucun flex ni torsion, elle est sécurisante dans les prises de vitesse et ne vous jouera pas les tours d'une planche flex quand il s'agira de slider.

The concave is generous without being too aggressive. The centered and not too long W will not cause you any discomfort and allows the edge of your foot to push on it when necessary.
The deck has no flex neither torsion to be more confident at speed. It won’t trick you into the usual flexy-springy board jokes when it comes to sliding.


Photo : Guillaume Bois

Je l'ai tout d'abord essayé en ville dans sa configuration d'origine (dropée, 180mm 50/50°, roues slide-o-meter V2).
L'ensemble roule bien, l'inertie est appréciable en ride mais un peu moins sous le bras . Pour 110 euros complète, je ne m'attendais pas à autant de caractère, dans cette gamme de prix on trouve le plus souvent de mauvais roulements, des roues trop molles qui collent à la route et des trucks anti-réactifs... Ici ça roule pour de vrai et ça garde la vitesse. Les gommes rendent les trucks plutôt réactifs , j'arrive sans difficulté à pumper. La planche tourne fort en gardant un peu de rebond.
Quand on pousse en courbe, on fait aisément chasser les roues. Les gommes souples et le montage drop through permettent de venir facilement trouver le point de décroche et le profil des roues permet une glisse douce et prévisible même à faible vitesse... idéal pour débuter les slides et le carving.

First, I tried it straight from the shelf for urban commuting (drop through, 50/50°, V2 slide-o-meter wheels). The board rolls pretty well, the inertia is enjoyable under the feet... a little less under the arm.
For 110 euros, I wasn't expecting a complete board with such quality. In this low price market, the boards I’m used to find have shitty bearings, slick as hell wheels, unreactive trucks... This one rolls for real and keeps speed. The bushings make the cheap trucks reactive enough to be pumped. The board turns deep and still has a good rebound. It's easy to push sideways. The soft bushings and the low platform allow you to find the sliding point with ease and the wheels’ profile make them glide very softly and predictably even at low speed... perfect to learn every way to brake: sliding with or without hands down and carving.

Photo : Maelle Jadoul

Par la suite j'ai intensifié grandement mes essais... Je l'ai prise avec moi pour le freeride d'Yzeron, un des spots les plus engagés du circuit français de Descente. Pentu, très étroit, glissant à l'excès, un bitume irrégulier par endroit et sollicitant beaucoup le matériel : à Yzeron on freine (enfin on essaye) où on doit, pas où on veut !
Idiot mais pas suicidaire (ça pourrait être un slogan Stunt School d'ailleurs), j'ai préalablement optimisé les réglages de la board pour survivre en milieu hostile . 
J'ai passé les trucks en montage topmount pour gagner en accroche, mis un pad 10° à l'arrière pour gagner en stabilité (50°/40°) et monté les gommes que j'ai l'habitude de rouler en descente (RIPTIDE/SABRE 90A en barrels + fatcone côté planche à l'arrière).
La planche s'avère suffisamment stable et réactive dans cette configuration, par contre je passe aux stands après un unique run pour changer de roues, celles d'origine étant beaucoup trop glissantes pour ce spot "toboggan". Je n'arrive pas à me ralentir suffisamment rapidement avant les virages ... On frise la glisse d'un snowboard ! 
Une fois équipée de roues qui freinent tout se passe convenablement. Mes pieds sont bien installés et ne glissent pas de la planche malgré l'absence dommageable de grip en limite de planche. 
Toutes les manoeuvres passent sans soucis. Que ce soit sur les talons ou les orteils, en slide, on est bien installé dans les 2 "poches" créées par le concave, les microdrops et le dôme central, les pieds sont maintenus sans être contraints dans une position particulière. On situe facilement nos pieds sur le plateau et le replacement est aisé. Le plateau s'avère confortable et permissif, il pardonne les petites erreurs de placement en restant suffisamment rigide pour être réactif.

Then I stepped up the game by taking the board to Yzeron freeride, on one of the most demanding French downhill spots. Very steep and narrow, extremely slippy, with rough patches : it is a road where you (try to) brake not for fun but for your life, and your gear is tried to its extreme possibilities !
I may be a moron, but I’m not suicidal, so I prepared the board and tweaked it to survival mode.
I topmounted the trucks to enhance the grip, dewedge my back truck by 10° (50°/40°) for stability and changed the OG bushings for my trusted downhill combo (Riptide/Sabre 90a barrels, with a  boardside Fatcone on the back truck).
The board feels stable enough, though reactive with this setup, though I change the wheels right after the first run : the OG wheels are far too slidey for Yzeron. I can’t brake fast enough before the turns, and it feels almost like a snowboard !
Once grippy wheels are setup, everything is fine. My feet fit well and do not slip away from the deck, despite the lack of griptape on the edges of the deck.
Heelside and toeside slides feel good as you are locked in the pockets induced by the concave, microdrops and central dome. You don’t need to look at your feet to know where they are on the deck and you can move them quite easily. The deck feels comfortable, and allows for little foot mistakes while being rigid enough for reactivity.


Photo : Guillaume Bois

Si vous souhaitez pousser la bête à bonne vitesse (>50km/h) n'hésitez pas à remplacer les pivot-cups par des plus ajustés et les gommes par des plus fermes et dodues (cf article).
Si vous commencez à faire de la Descente régulièrement, optez pour un set de trucks un peu plus robuste et compétitif, votre planche elle, vous satisfera à toutes les vitesses. 

If you feel like breaking the 30 mph limit, please consider using good aftermarket pivot cups, and harder and beefier bushings.
If you start taking the board for downhill regularly, select a set of better trucks, but you can trust your deck at any speed. 

Photo : Maelle Jadoul

Par curiosité, je l'ai également équipée et testée pour de la randonnée / longue distance : montage drop through et roues tendres de 80mm en 50°/42° grâce à une embase RANDAL que j'avais en stock (compatibilité optimale sans modification). La planche est un peu lourde mais vraiment basse, son inertie une fois en action est très appréciable. La planche robuste vous accompagnera sans sourciller dans vos treks et longues sorties pushing. 
Pour cette pratique, niveau trucks, pour optimiser le roulage, vous pourrez passer sur des trucks à axes plus précis, étroits et roulements haute performance.

Out of curiosity, I also set it up for distance skateboarding : drop through mounting, soft 80mm wheels and split angles trucks (50°/42°, thanks to a Randal baseplate, fitting very nicely without modification). The board is a little heavy but really low, with a nice inertia. The tough deck will take any mile you want to clock with it.
For this kind of skateboarding, you can still upgrade the setup with narrow trucks with a better cast and high performance bearings.


En résumé, la FREE520 Japan DECATHLON SKATEBOARDING, pour un prix vraiment doux, fait très bien tout ce qu'on attend d'elle : balade, randonnée, apprentissage des slides, carving et début de progression en descente.
Pour le niveau du dessus, pas besoin de casser sa tirelire, de simples modifications des trucks, gommes et roues suffisent à parfaire votre équipement. 
Et avec les sous économisés, pensez à vous équiper d'un casque et de gants pour votre sécurité, et à une gourde pour éviter les bouteilles plastiques qui traînent en bord de spot. 

To sum up, for a sweet price the FREE520 Japan DECATHLON SKATEBOARDING does exactly what we expected : cruising, trekking, carving, slide learning, downhill beginning and progressing.
To push it to the next level, no need to sell an organ. A new (or second hand) set of good cast trucks, bushings, angled risers and wheels and you'll have all you need.
With all the money you saved, grab safety gears (a helmet and a pair of gloves) and a reusable bottle to avoid pollution on the spots with single use plastic bottles.

mardi 17 septembre 2019

REVIEW : Roues DECATHLON SKATEBOARDING - Slide-O-Meter V2


Il y a  1 an au Chti' Freeride de Vieil-Moutier, nous avons eu la possibilité de tester des prototypes de roues de glisse en cours de développement chez Decathlon skateboarding .

One year ago at Vieil Moutier Freeride, we had the opportunity to try prototypes of Decathlon skateboarding sliding wheels.


Ces roues à lèvres arrondies, en 65 et 70mm et dans 2 duretés différentes nous avaient tous bien régalé :
  • Une version "bleue" plus grosse et plus tendre apportant confort et consistance en slide.
  • Une version "jaune" plus petite et plus ferme, s'avérant plus glissante mais également plus durable.

Une seule version définitive pouvant être produite, nous avions passé le week end à débattre tous ensemble du modèle à garder … entre touchotte matos, mauvaise foi et franche camaraderie 😅 Pour ma part j’étais de la #teamrouesbleues 


These 65 & 70mm round-lipped wheels, poured in two different hardness have proved so tasteful : 
  • The blue version, bigger and softer, was comfier and beefier.
  • The yellow ones, smaller, were icier and also more durable.

Only one final version was to be produced, so we spent the weekend to noisily deliberate which one should be chosen… Gear-masturbation, bad faith and camaraderie inside. I was #bluewheelsteam 




Cette année, j'ai eu le plaisir de récupérer en test la version des Decathlon Skateboarding Slide-o-meter V2 qui sera commercialisée début Octobre 2019… finalement Rose-rouge ! La feinte weshhh 😅

This year, I was pleased to grab a set of the final commercial version of Decathlon Skateboarding Slide-o-meter V2 (available start of October)... finally Pinky-Red ! Hell of a joke 😂

LES VOILA !!!



Je les ai montées pour commencer sous ma BADBIGBOYS Big Bestiale, sur mon Y.O.L.O setup de précision PNL/ZOMBIE BONES puis sous ma KEBBEK Emily Pross, sur des Randal II 125mm en 48/35°. J'étais un peu inquiet du wheelbite arrière facile à provoquer à l'arrêt;  En ride pas de souci, les roues glissent bien avant de mordre le plateau. 😥

First, I set these wheels up under my BADBIGBOYS Big Bestiale, on my Y.O.L.O precision setup PNL/ZOMBIE BONES, and then under my KEBBEK Emily Pross on RANDAL II 125mm 48/35°. I was a bit scared about wheelbiting at the back at extra low speed but with speed the wheels slide before biting 😥


Les Slide-o-meter sont vendues déglacées mécaniquement. On savoure leur comportement exact dès les premiers centimètres de slide, ce qui n'est pas toujours le cas pour ce type de surfaçage.
 Elles ont une glisse très facile qui se déclenche tout en douceur. Pour idée, on perçoit presque plus la décroche à l'oreille qu'aux pieds.

The Slide'o'meter are "stoneground", we feel their exact gliding abilities from the first inches of slide. That’s not always the case for that kind of surfacing.
These wheels are easy to put sideways. Sliding is so smooth that I can hear the wheels drifting more than I feel them vibrate under my board.

Leur noyau est large et plutôt rigide, la gomme est tendre et rebondissante.
L'ensemble est très cohérent : elles roulent bien et sont confortables. Elles glissent facilement sans être fuyantes. On ne passe pas les épingles à l'accroche avec, mais aucune obligation de poser la main au sol, la dérive se contrôle sans piège en restant bien au dessus de la planche. 

The core is wide and stiff, the urethane is soft and bouncy. The whole wheel is consistent : it rolls pretty well with comfort and sliding is very easy without being too icy. We can't take the money line with it but drifting doesn't require to put the hands down, the drift is controlled with ease just by keeping your body just above the deck.



La sonorité "sèche" de leur glisse, la tendresse de leur gomme et leur teinte me rappellent un peu les KRYPTONICS 76mm rouges que j'adorais rouler il y a quelques années ( avec un noyau plus précis, technologie 2019 oblige).

The sound of their slide, their soft thane and their color reminds me the old red KRYPTONICS 76mm I’ve loved to ride a few years ago (with a more precise core of course, thanks to 2019 technology)

Pour comparaison, les Slide-o-meter glissent plus facilement que mes chouchoutes CULT Classics et autres VENOM tweakers. Elles sont également moins "freinantes"que celles-ci.
Elles sont par contre moins fuyantes que les CULT Chronicle, Creator et Centrifuge et plus contrôlables à mon goût. Une sorte de BLOOD ORANGE Liam Morgan plus ferme et pas à usage unique 😂

When it comes to comparison, the Slide-O-meters slide easier than my lovely CULT Classic and VENOM tweakers, and they’re also less braking. They’re less icy than CULT Chronicle, Creator and Centrifuge and, according to me, more predictable. A kind of BLOOD ORANGE Liam Morgan, beefier and not single-use  😂



Cette V2 de la roue de glisse Decathlon Skateboarding vient agréablement compléter le marché des roues de glisse… comme le chaînon manquant que je ne soupçonnais pas entre les roues consistantes pour freerider à belle vitesse et les fuyantes pour slider au kilomètre. 
Leur gomme bien tendre aura tendance à marquer si vous êtes lourd. Leur usure reste raisonnable pour ce type de roue tendre.
Pour finir, distribué à 30 euros le set, très peu de risque d'être déçu… "le patron vous en amènera un ramequin, vous vous ferez une idée...

Note : Ces roues, en version blanche, équipent de série le modèle complet Free520 Japan déjà disponible en magasin (https://www.decathlon.fr/lb-free520-japan-id_8506101.html ) et prochainement reviewé sur ce blog.


This new Decathlon Skateboarding slide-o-meter wheels come nicely to complete the sliding wheel market. The unexpected missing link between soft and beefy wheels to ride fast and icy ones to slide for thousands yards. 
Their soft urethane will not resist for a long time if you’re heavyweight sliding champ’ but their wear is reasonable for that kind of wheels.
Finally, at 30 euros a set there is very little chance to be disappointed… Just try it, and you’ll like it !

@jean_milo par @kinaphotopage 


mercredi 10 juillet 2019

OLDSCHOOL REVIEW : EARTHWING Supercharger


La Supercharger est l'aînée des soeurs Gliders… Mini et Super de leurs prénoms

The Supercharger is the biggest version in the Gliders’ sisterhood… Mini and Super are her little sisters.

Photo : Muir Skateboards


La Supercharger partage leurs lignes : un nez retroussé (4°), d’amples passages de roues découpés et un tail étroit mais suffisamment marqué pour "kicker". Elle profite également de la géniale construction bois + finition thermolam de la marque de Brooklyn. Elle est légère pour son gabarit et dotée de juste ce qu’il faut de souplesse pour absorber les irrégularités de la route sans rebondir nerveusement, ni à l'inverse être un insipide et instable chamallow… Le flex est parfaitement équilibré.

The Supercharger share her sisters’ DNA : an upturned nose (4°), wide wheel cutouts and a narrow tail that is good and strong enough to be kicked. Based on the same wood+thermolam construction, the Supercharger feels much like her sisters, light and very efficient. The flex is at the perfect balance point for a versatile board : smooth enough to absorb road defects, but not bouncy or limp. Perfect flex, I daresay .

Photo :  Mzelle Truc

Son concave est sans violence, plutôt faible par rapport aux shapes à la mode ces dernières années mais absolument suffisant pour manoeuvrer la planche. Il est très facile de replacer ses appuis en cours de route.

The concave is flatter than what we’ve been used to in the last few years but smooth and sharp enough to maneuver the board. It’s easy to replace your feet during a run.

Photo :  Vincent Bombastic


Photo :  Patrice Guyon

Longueur du plateau, largeurs avant/arrière optimisées, microflex de confort, découpes de roues permettant de mettre tous les diamètres de roues ou presque… Ce plateau est absolument parfait pour mes 176cm / 70kg / pointure 43. La planche accepte tous les "entrepieds", qu'on aime joindre ses petons à l’avant ou peser sur toute la longueur de la board. C’est ma board de prédilection quand j’ai envie de rouler simplement et sans me poser de question setup. Cruising, carving et Descente, la planche plaiz’formance.

Length, front/back width, smooth flex and wide wheel cutouts ... The deck is perfect for me : 5.8ft, 154lbs, 9.5 foot size. The effective platform allows every stance, from the oh-so-tucked noseriders to the wide wild carvers. It's my board of choice when I want to ride with a good flow and without knocking my brain about setup. Cruising, carving and downhill … The “perfunmance” board !



Photos :  Jeremy Penel


Je la roule avec un Y.O.L.O setup SEISMIC Aeon 45° / Paris 50-10° et des roues RAD Adam Persson retournées (pour moins d'empreinte au sol). Montage qui lui va à ravir, léger, aisément manoeuvrable et stable quand il le faut.
J’ai mis plusieurs années à remettre la main sur cette planche rare que l’ami John Bamboo m’avait fait “goûter” quand j’étais jeune. “Sah quel plaisir” d’en trouver une, elle s’est avérée à l’usage encore mieux que dans mes souvenirs !

I set my Supercharger with a Y.O.L.O setup : SEISMIC Aeon 45° / Paris 50-10° and some flipped RAD Adam Persson (to #getnarrow !). This setup fits perfectly, it’s light, comfy, easy to lean hard and very stable.
It took me several years to snatch one of these precious EARTHWING decks I had tried a few years ago. What a pleasure to find one ! The big sister proved to be better than in my memory …

Photo :  Mzelle Truc


samedi 15 décembre 2018

PREMIÈRES IMPRESSIONS : AERA RF-1 par Phil

Pour celles et ceux qui lorgnent sur les tout récents RF-1 de chez AERA, voici un premier petit topo par l'ami Phil. (MERCI A LUI !)




Mon set-up est constitué de la longue HACKBRETT Wasser (130 cm) et de la configuration 176mm / 46° pour les RF-1. Ceux-ci offrent en effet plusieurs options de largeur et d'angle : 180 mm / 50°, 180 mm / 46° et 176mm / 46 °, avec plusieurs duros de bushings BONES Hardcore envisageables pour le truck complet.


Premier constat, ce sont des trucks plutôt bas : montés en rake positif, leur hauteur est de 59 mm du plan de contact au centre de l'axe des roues. Pour comparaison, un GULLWING Reverse (qui est parmi les plus hauts) fait 66 mm, un PARIS fait 65 mm en 50° et 62.5 mm en 43°, un SABRE fait 64 mm sur une embase à 48°et 54 mm sur une embase à 38°.
Moralité : il faut mettre du pad entre 4 et 6 mm pour passer des roues > 72 mm sans risque de mordre, si votre planchon n'a pas de passages de roues suffisamment profonds.


Second constat, les quatre gommes BONES, choisies en 90A, sont pour le moins surprenantes : l'insert plastique inclus dans la gomme te donne l'impression d'avoir du 96A ! Il évite la déformation latérale du bushing mais agit un peu comme un Eliminator, il limite aussi la profondeur de l'inclinaison. Il va falloir pimper, à moins d'aimer rouler un truck qui tourne... sans qu'il tourne.

On peut remarquer aussi que la géométrie étant différente pour chaque modèle de truck, l'empattement réel de votre planche va varier. Ici, en passant des Reverse aux RF-1, mon empattement s'allonge d'environ 2cm (pas grave, j'avais repercé 4 cm plus court et les trucks sont annoncés turny !).

Le poids des RF-1 est vraiment ultra light : 760 gr la paire, 170 grammes de moins que ma paire de Reverse ! On verra plus tard si ce gain se ressent à l'usage. 


Autre info IMPORTANTE : non seulement la hauteur des gommes Bones est de 16,5mm (1mm de plus qu'un barrel standard, il faut donc rajouter une rondelle si on passe à une autre marque), mais SURTOUT le diamètre des gommes BONES et donc du le support de gomme est un poil plus large que les gommes standard ! Du coup, si on décide de pimper ses trucks avec des gommes d'autres marques, par exemple les excellents RIPTIDE, mieux vaut prendre les "Canons" destinés aux trucks PARIS qui ont ce même diamètre, ça évite un jeu latéral du hanger. Hanger déjà très joueur, monté sur un beau et gros pivot boule (et non un pivot cylindrique). 
Pinaise ! Heureusement que j'en ai une paire qui traîne !! Je remonte : le jeu a totalement disparu !
Pour mon poids de 62 kgs, après avoir essayé côté planche Fatcones de chez RIPTIDE et Freeride de chez VENOM (qui n'empêchaient pas le jeu), je suis donc rendu au set-up suivant :

  • Coté planche, gomme BONES d'origine, en 90 A,
  • Côté route,  RIPTIDE Canon WFB 93 A (les WFB correspondent à une duro de moins : un 90 bien souple en sensation).




La gomme d'origine placée coté planche stabilise le truck sans le bloquer, la RIPTIDE côté route apporte le lean (=inclinaison) qui manquait et adoucit le rebond. 
Première impression sur quelques tours de roues dans la rue, sur le plat: c'est très surfy et en même temps très contenu, ça se penche profond dans les appuis sans 'tomber' d'un côté puis de l'autre. Très très progressif, aucune sensation de butée ni de flou. Cela s'annonce joueur et stable.

Me voilà parti pour un essai sur le bitume pentu des home spots urbains avoisinants. Dégivrage de pare-brise par un sympatique –1° celsius, on se motive pour ce test !
Le premier spot s'avère humide, à cause du brouillard persistant de cette fin de matinée et de son exposition. Qu'importe, je me dirige vers notre spot 2ouf - 350 mètres de forte accélération, très très rigolo en petite planche. Comprenez un bon drop à 22 %, suivi pour l'essentiel d'une pente à 16 % qui s'achève sur du 10. Il est complètement sec, et le descendre en très longue planche va autant être une
première pour moi que cet essai de nouveaux trucks.


Histoire justement de cibler mes sensations sur le comportement des trucks, je monte des roues déjà déglacées, dont j'apprécie la glisse et que je connais bien. Les premiers essais se font à mi-spot, histoire de voir si mon serrage effectué à la maison est judicieux. C'est souple, mais réglé un poil « ligne droite », aussi j'enlève un gros quart de tour sur chaque écrou de kingpin avant de remonter la pente pour partir du sommet du spot. Rien qu'en remontant à pieds, j'apprécie les presque 200 grammes de moins sur l'ensemble de mon set-up!

Le reste correspond exactement à ce que j'attendais ce cette géométrie de trucks, à l'image des fabuleux PNL qui ont ce je-ne-sais-quoi de plus frondeur que les autres... Leur similitude de pivot n'y est pas pour rien, même si les PNL possèdent une géométrie "plus neutre" que les AERA au rake plus marqué.


Premier point : l'onctuosité du lean. Le truck quitte son point central de manière très ronde, sans basculer d'un coup sec, et on ne sent réellement aucun effet de buttée en fin de course, à l'inclinaison maximum. Total confort et grande impression de prévisibilité. De la souplesse, de la profondeur, le carving est un régal.
L'angle réel de mon montage, en tenant compte des légers kick nose & tail et avec un pad négatif derrière, est d'environ 49° à l'avant et 43-44° à l'arrière.



Second point : dans la trajectoire, le RF-1 réagit de manière rapide et précise, ce n'est pas un truck de slalom ultra nerveux mais il accepte les changements de direction sans broncher ni surprendre, restituant vos prises d'appuis sans aucune zone de flou.
Je précise qu'avec un perçage à 87cm, la Wasser est une planche qui se ride tout sur l'avant, avec un tail suiveur, et que sur le papier le ride est smooth et non nerveux. Pourtant, équipée de ces RF-1, elle donne envie de se lâcher comme avec une board de 40cm de moins !

Troisième point : la glisse en travers. Malgré le bitume froid qui est plus accrocheur, la planche se laisse mettre facilement en travers et mes premiers slides se font sans rebonds douteux, avec une glisse sans à-coups, très régulière et qui se prolonge facilement. Des ptits slides de 8-10 mètres avec une reprise d'accroche facile à doser ! Le signe qu'ils sont complètement rectilignes et surtout que la géométrie est très réussie.

Du rake pour l'aspect plongeant dans les appuis, un énorme pivot en forme de boule, très enveloppé par le pivot cup, un kingpin et des axes rigides usinés avec précision dans un excellent acier. Plus un bushing seat ré-usiné, à bords droits mais pas trop profonds, qui maintient la gomme sans la contraindre outre-mesure et favorise un retour au centre net et précis.
On est qualitativement proche du truck 100% CNC, avec un poids moindre et un prix équivalent à la moitié.


Les Aera RF-1 se situent dans la même catégorie que les SABRE Forged Precision, pour avoir beaucoup roulé ces derniers je dirais que les RF-1 sont encore plus onctueux et d'un tempérament plus joueur. L'expérience dira si leur longévité et leur résistance sont élevées, pour l'instant je suis impatient de pousser ces nouveaux jouets vers plus de speed sur des spots à trajectoires. On imagine aisément leur comportement devenir très réactif sur des empattement de 63 à 66 centimètres !



Un grand merci à FULKIT SKATEBOARD pour cet approvisionnement aux petits oignons,
anticipé et suivi depuis plusieurs semaines.

mardi 16 octobre 2018

EARTHWING & FIRE part 1 : The Miniglider


J’ai l’habitude de dire qu’on ne peut pas être déçu par une EARTHWING. Au delà d’une formule publicitaire, il s’agit de mon constat personnel après avoir testé bon nombre des planches de la marque originaire de Brooklyn.

I’m used to say that you can’t be disappointed with an EARTHWING deck. More than an advertisment gimmick it’s my personal point of view after trying many decks from this Brooklyn’s brand.


Chez EARTHWING, chaque planche a sa personnalité, un shape et tout un tas de petits détails optimisés pour les pratiques auxquelles elle est destinée. Au-delà de leurs lignes simples et décos assez épurées, chacune des planches de la marque est un bijou de développement et de conception. Matériaux, sandwich, forme, découpe, passages de roues, perçages, finitions et même le prix… Tout est défini avec soin et précision par Brian Petrie et ses riders pour proposer les produits les plus aboutis. Technique et humain à la fois.

At EARTHWING, each deck has its own personality, an unique shape and many details optimized for what it’s supposed to do. Beyond their simple outlines and graphics, each EW deck is a masterpiece of development and conception : materials, construction, shape, outline, wheel wells, drillings, finishing and price… Everything is well thought by Brian Petrie and his team riders to offer the most efficient products. Technical and human at the same time.


J’ai dans mon quiver actuel huit boards EARTHWING différentes : Miniglider, Supercharger, Spacecoaster, Boomerang, Thruster, Mystery Hoopty et très récemment une NLS 37” et une Scavenger.
J’ai eu également une Superglider (que je regrette d’avoir vendu) et j’ai eu l’occasion de tester les Supermodel de trois de mes amis.
C’est pour toutes ces raisons que je vous proposerai régulièrement sur ce blog des articles review de toutes ces boards que j’affectionne.

In my current quiver, I’ve got eight different EW decks : Miniglider, Supercharger, Spacecoaster, Boomerang, Thruster, Mystery Hoopty and recently NLS 37” and Scavenger
I also rode a Superglider (that I shouldn’t have sold…), and I’ve tried three of my friends’ Supermodels.
For all these reasons, on this blog, I will regularly offer you reviews of these lovely boards.


 Board : Earthwing Scavenger - Photo : Benoit Maka


  Board : Earthwing Supercharger - Photo : M'zelle Truc
  


  Board : Earthwing Space Coaster - Photo : Bruno Montigny


  Board : Earthwing Mystery Hoopty montée en 3 trucks - Photo : Maxime


-------------------------------------------------



EARTHWING - MINIGLIDER








C’est le petit cruiser urbain idéal, la planche de voyage qui va bien. Très légère et peu encombrante, elle passe partout et reste confortable. Si ses dimensions semblent réduites sur le papier, on y trouve pourtant facilement sa place, même avec des pieds en taille 43 ou 45. Son concave est doux, son tail est bien suffisant pour faire des ollies (même pour moi !) et son sandwich bois + “thermolam” lui confère un pop vraiment chouette !

It’s the best urban commuting deck ever ! The ideal city traveller board. Very light and compact, you can ride it everywhere with ease and comfort. It seems to be a little deck but there is enough space for 43/45 size foot. The concave is sweet, and the kicktail’s shape and pretty good “pop” (thanks to the thermolam construction) allow ollies, even for ridiculous street skater like me !




Elle tient accrochée sur un sac à dos sans trop dépasser et ses passages de roues permettent de mettre des roues plus grosses que sur un cruiser type board de street. Les seuls inconvénients que je lui trouve : si on ne fait pas attention, on peut poser le pied sur les roues arrière. Également à cause des découpes, on prend des éclaboussures en cas de ride sur le mouillé.
Mais si cela vous gêne trop, EARTHWING a encore la solution, la Chaser sort du même moule que la Miniglider mais n’a pas de découpes pour les roues… A vous de choisir 😉

You can put it on your backpack with minimum overflowing. The wheel wells allow you to use bigger wheels than most of classic “popsicle cruisers”.
The only negative things I could say about the Miniglider : if you don’t pay attention, you can “foot-bite” your rear wheels. And also because of this cutout, you’ll get your shoes wet when riding in the rain.
If you want to solve this point, the EARTHWING Chaser is the Miniglider “without cutout sister from the same mold”. Up to you to choose your weapon ! ;-)



Qui êtes-vous ?

Ma photo
Pour plus d'informations, des propositions d'articles, des événements et autres sessions...n'hésitez pas à me contacter!!! [longboardskate@gmail.com]