samedi 19 avril 2014

LONGSKATE GITAN CONTEST 2014 - Candidature n°12 - Phil

Phil, le grand frère, réinsère un grand délinquant !


Alors voilà, ceci n'est qu'un projet destiné à réhabiliter un grand délinquant et à le réinsérer dans la société par le travail du bois, pas d'objectif majeur et rien de vital là dedans, encore moins de vocation sociale attention.
J'ai retrouvé au fond de ma cave de quand j'étais petit un viaux (je voulais écrire vieux, mais viaux c'est plus cool, je le laisse) planchon de pool made in China (dans le meilleur des cas), monté en mode pneuguard TM et trucks à embase plastic fantastic : 


J'ai aussi retrouvé au fond de ma cave (bis)  un vieux tout court (moi), le projet vise donc à réhabiliter le second grâce au premier, voire l'inverse.

On commence par le débarrassage des fioritures en mode effeuillage sexy :


Puis à l'aide d'un magnifique établi-étau made by 2 tabourets et leur serre-joint (t'endors pas dessus), enlevage et dégraissage en mode lipo-décanillage :


Voilà ce que donne la bête une fois magnifiquement traitée par notre Centre de Regitanerie en Forme :

(Gordon est une petite ville du Tennessee se trouvant sur les rives du Yang-Tsé, donc)

Revoici notre oignon en mode prêt à déchirer le spot du jardin des plantes, montage en trucks Ventures 129mm (avec bushings d'origine) cadeaux d'un vrai ami, et roues Sector 9 59mm récupérées sur le pintail de mon fils qui est depuis monté sur 4 parpaings [la board, le fiston marche encore] (sorry Son, life is a struggle).

Déco d'origine de la mort, conservée au chloroforme.


Et enfin les deux viaux l'un sur l'autre (les enfants, mettez la main devant vos yeux et agitez très vite les doigts, ça fait décodeur Banal+), VERY HOT SCENE !!


Héla, trois fois hélas, c'est là que ma nature perverse a repris le dessus et comme en témoigne cet ultime dérapage, réinsérer ne sert à rien si l'on n'a pas d'abord inséré comme il se doit.
Cette finition stakanoviste du grip me renvoie à ma badcave et à l'illusoire poursuite de mes roulantes chimères..


Voici donc, Gitan's not dead and living well and still alive and ready or next year !

mardi 15 avril 2014

LONGSKATE GITAN CONTEST 2014 - Candidature n°11 - Les Puzzle-Quads de Mallory

Rollers Puzzle

C'est l'hiver, je m'ennuie et j'ai fini tous les puzzles qui traînaient dans mes placards.
... Dans mes placards trainent aussi plein de matos.
Vivant à Londres pour passer les averses j'ai fait un puzzle maison avec tout ce matos.

  • J'ai trouvé une vielle paire de coque de rollers dont j'ai agressivement retiré les spoilers.
  • A côté j'ai vu une paire de street SALOMON j'ai donc échangé les chaussons.

  • J'avais aussi un stock de trucks PENNY, achat impulsif sur le net de l'hiver dernier.

  • Des roues d'un montage que je voulais vendre.

  • Des vis, des trous, des planches à découper la viande de couleur ...



  • Un coup d'email à un pote avec une machine à coudre et une passion pour les projets idiots (a.k.a. le webmaster de ce site) et BAAAAM ça fait des Chocapics bariolés.




jeudi 10 avril 2014

REVIEW : ROAROCKIT SKATEBOARD Prokit - Kit complet de fabrication de skateboard / longboard

Il y a quelques années, mon acolyte Denis et moi-même avions fait quelques tentatives de fabrication de planches plus ou moins fructueuses (plutôt moins que plus d'ailleurs). A l’époque nous bavions devant les kits ROAROCKIT SKATEBOARD Canada de shape longboard ; mais les 80euros de frais de port depuis le Canada nous avaient rapidement et durablement calmés ...

Aujourd'hui les kits et accessoires ROAROCKIT débarquent en Europe à frais de port raisonnables. Nous avons eu le privilège de tester le "Prokit" de ROAROCKIT SKATEBOARD EUROPE. Merci à Sarah et Nicolas de leur confiance.


L'objectif de la marque :  Proposer les matériaux, les outils et la technologie, permettant aux débutants et aux confirmés, de concevoir des planches de skate sur-mesure de qualité.

Principe : Le Système "Thin air press" permet de contraindre et coller plusieurs plis de bois pour les garder en forme ... En forme de skate en l’occurrence !
Dans un grand sac hermétique, les plis encollés sont plaqués contre un moule Mâle par simple vide d'air. Plaqués contre le moule le temps du séchage de la colle, les plis deviennent ainsi parfaitement solidaires et à la forme désirée.


----------------------------------------------

Composition du "Prokit" :



  • Kit 20" x 70" (50,8 x 177,8cm) Thin Air Press.
  1. Pompe à vide
  2. Poche à vide haute résistance en vinyle avec joint et valve centrale* à sens unique (*fixée/scellée) 
  3. Filet de drainage
  4. Joint supplémentaire


  • 2 x 9 Plis d'érable canadien. Dimensions : 12" x 48 x 1/16"  (30,48cm x 121,92cm x 1,5mm). 
Répartis ainsi pour plus de solidité : 4 Face / 4 Cross band / 10 Core

 Image d'explication : les feuilles du Prokit ne sont ni découpées ni pré-percées.




  •  Bloc de mousse haute-densité pour le moule : 2" x 11" x 47" (5,08cm x 27,94cm x 119,38cm)


  •  Colle Titebond Ultimate III : 2 x 16 oz (2 x 480ml)



----------------------------------------------

Le Projet :

Nous sommes partis sur ce que nous appelons "une planche à conneries". Une planche hybride, incapable d'exceller dans une discipline particulière, mais terriblement amusante dans toutes. Une potion magique, une recette douteuse façon pudding à l'arsenic !


  • 90 x 26cm 
  • Un "flat concave" présent mais pas exagéré.
  • De la place pour les pieds.
  • Des passages de roues très légèrement rehaussés.
  • Le nez retroussé des EARTHWING Mini/Superglider.
  • Le large tail de la COMET Sakamoto.
  • Les "encoches" latérales de la SEVEN SUNS Punk Rocket.
  • La possibilité d'un multiperçage pour utiliser, plus ou moins le nose et le tail, selon l'utilisation de la planche.

L'outil idéal du Stunter !

----------------------------------------------


La Fabrication :

Votre installation est primordiale ! Les plis et le bloc de mousse sont imposants et peuvent s'avérer fragiles. Isolés, les plis de 1,5mm (en particulier les Crossband dont le fil est perpendiculaire à la longueur du panneau) peuvent aisément se fendre et le bloc de mousse se briser ou prendre un mauvais coup. Veillez donc à vous installer dans un endroit approprié : un plan de travail étendu, libre, propre et bien éclairé.



Une fois votre planche modélisée sur papier (ou ordinateur pour les Geeks), il vous faut dessiner et fabriquer le moule Mâle. Il sera le support sur lequel viendront se plaquer vos plis d'érable.
Pour votre moule pensez "large" ; prévoyez au minimum 2 à 5cm de marge autour de ce que sera votre planche finale. En étant trop juste, vous risquez de compromettre l'homogénéité de votre pressage et donc la solidité de votre board.
Par peur d'en manquer, n'exagérez pas non plus le concave, les nose/tail, le cambre ou le rocker : une fois assemblé, le bois ne revient que très très peu en place.



Shape/Modelage du moule : 

Le pain de mousse est léger ; un peu moins dense qu'on ne l'imaginait. Il marque au feutre (évitez les stylos à billes et crayons). Les 5cm d’épaisseur permettent d'obtenir selon vos envies de vrais kicks (jusqu'à 15° pour le tail de notre projet) ou de beaux surbaissements (pour les planches pendulaires).

Pour limiter tout risque de rupture du pain de mousse à cause d'un "mauvais geste", avant de le travailler, n'hésitez pas à le fixer au scotch double-face sur une planche.



Le façonnage est aisé et assez rapide ; en contrepartie il est impératif d'être soigneux. Nous avons :


  • Dégrossi au cutter et/ou une bonne scie égoïne (pas obligatoire).
  • Formé à la râpe.
  • Surfacé avec une petite cale à poncer.
  • Contrôlé à la règle.
  • Fini avec une grande cale à poncer (les nose/tail) et au papier de verre seul (les jonctions concave-kicks).






"Répétition générale"

Avant de se lancer dans l'encollage et la mise sous presse des plis, il est important de procéder à des essais des étapes et mouvements à réaliser.
N’hésitez pas à mettre votre sandwich + bois une ou plusieurs fois sous vide pour vérifier que :
  • votre système est bien hermétique. 
  • le bois se plaque bien au moule.
  • votre poche en vinyle ne se retrouve pas pincée.
  • toutes ces étapes ne vous prennent pas trop de temps (la colle Titebond prend en 8/10min).
Remarque : pas d'inquiétude le mastic d'étanchéité est réutilisable.


1 - Installer les plis d'érable sur le moule et glisser l'ensemble dans le "sac à vide".

2 - Détendre au maximum le filet de "drainage d'air" et le placer bien en travers en passant sous la valve.



3 -  Retirer et conserver précieusement la bande de papier qui couvrait le joint (elle sera à replacer sur le mastic noir à la réouverture du sac)

4 - Avec les pouces, écraser le joint à travers le vinyle du sac jusqu’à en assurer l'étanchéité 

Remarque : Lors de la mise sous vide c'est à ce niveau qu'il faut s'assurer qu'aucune bulle ne "traverse" la zone noire (mastic). 


5 - En utilisant la pompe blanche, faire le vide (jusqu'à ce que la pompe cliquette) en surveillant que vos plis épousent bien la forme de votre moule.




De cette manière, nous avons remarqué que nos liaisons Concave-Kicks étaient un peu trop audacieuses pour être parfaitement plaquées au moule par simple vide d'air. La poche en profitait pour venir se pincer entre le moule et le bois. Mais pas d'affolement, le système Roarockit est conçu pour être, si besoin, supplémenté de quelques cales et serre-joints. Veillez simplement à ne pas appliquer directement les serres joints sur la poche et à utiliser des cales sans arête tranchante.
Autre astuce : en humidifiant légèrement les plis, l'érable s'assouplit et épouse plus facilement le moule.




L'encollage se doit d'être rapide et efficace (à deux, c'est mieux ! ). Une spatule souple et un petit rouleau font très bien le travail.
Ne lésinez pas sur la colle : 1 bidon = 1 planche. Manque de colle = délaminage, surplus = gonflement du bois à cause du surcroît d'humidité et ... formation de bulles !




La mise sous vide ne doit pas excéder 8/10 minutes. A 2 personnes et en ayant testé le système au préalable, 5 minutes seront amplement suffisantes. Penser également à tirer sur les bords du sac au fur et à mesure de l'extraction de l'air.
Remarque de Phil de Badbigboys custom longboards (également utilisateur du système ROAROCKIT) : Pour préserver le shape de votre moule et le réutiliser plus facilement pour d'autres pressages, l'entourer complètement de film cellophane afin de le séparer des éventuelles coulures de colle. Pour éviter le glissement des plis les uns par rapport aux autres lors de l'action du vide d'air, il est judicieux de scotcher l'ensemble moule + plis d'érable avec un scotch fin au premier tiers de chaque extrémité.

Séchage : La colle prend en 15 à 30 minutes, pendant ce laps de temps, chasser l'air qui s’échappe du sandwich en donnant quelques coups de pompes régulièrement (jusqu'aux cliquetis). La Titebond est complètement sèche après 24h.

Démoulage :
  • Incliner le "téton" de la valve pour faire entrer l'air.
  • Ouvrir la poche en vinyle en tirant d'un coup sec au milieu du joint noir d'étanchéité. 
  • Replacer le papier sur le mastic pour sortir facilement l'ensemble moule/planche.
  • Avant de les séparer, penser à marquer l'axe médian du moule sur la planche (en vue du futur tracé).





Votre planche "au sens large" est prête, à vous de jouer de la scie, de la perceuse et du papier de verre pour en sortir un plateau de skateboard digne de ce nom !


----------------------------------------------


Voici quelques astuces personnelles pour la suite des opérations : 


Contrôler le flex du plateau en plaçant une cale à chaque futur emplacement de truck et en montant sur la planche. Si besoin re-presser avec un ou plusieurs plis supplémentaires. Pour les shapes complexes ne pas hésiter à presser en 2 fois.

Pour un tracé précis du contour de la planche, préparer un patron d'une moitié et le reporter de chaque côté de l'axe de symétrie du plateau. Cette étape doit être prête avant le pressage et la confection du moule. Elle est capitale pour prévisualiser la planche.




L'érable fourni avec le kit est vraiment robuste, sa découpe peut s'avérer fastidieuse. Une scie sauteuse puissante montée avec une lame polyvalente ou une lame spéciale bois mélaminés/exotiques/bois durs de qualité et un peu de patience facilite grandement la tache (une lame "bois" risque de faire des éclats).





Photo des chutes : on remarque l'excellente homogénéité du pressage sous vide ROAROCKIT et les 2 plis "Cross Band" qui participent activement à la solidité de l'ensemble.



Pour faciliter le marquage des perçages :
  • Indiquer d'un trait de feutre fin le milieu d'une embase (de truck de skate) ; à l'avant et à l'arrière de celle-ci.
  • Placer ces marques contre l'axe médian du plateau à l'endroit désiré.
  • Marquer les perçages à travers l'embase.
  • (Recommencer autant de fois que nécessaire)
Une très pratique règle de perçage oldschool/newschool est également disponible chez ROAROCKIT SKATEBOARD Europe.


Percer bien verticalement ; d'abord avec un foret de 2,5 ou 3mm, vérifier l'écartement des perçages avec une embase puis finir avec un foret de 5mm. Penser à toujours mettre une "cale martyr" en dessous pour éviter d'abîmer la finition et la couche du dessous en "débouchant".

Pour ce qui est du ponçage, pas d'autre conseil que de commencer au "gros grain" (indice faible, 80 par exemple) et de finir par du très fin (indice fort : 320, 400 ...). Penser à bien casser/arrondir l'arête du dessous de la planche et être plus léger pour celle du dessus.




Pour sa superbe finition, Denis a utilisé une encre Sennelier.

L'encre est à diluer à l'eau. Il faut tester sur une chute de bois et si le rendu est trop clair, ne pas hésiter à passer de nombreuses couches avec une éponge naturelle bien imbibée ; en égrenant entre les couches au papier de verre grain 320 ou 400. 
Il y a pas mal de teintes disponibles et ces encres sont vendues dans tous les magasins de beaux-arts. 





De la visserie, une paire de trucks, un jeu de roulements, un set de roues ... et Zbiiiim !!!








En résumé, les possibilités offertes par ce système :


Simplicité et efficacité :

  • Tout est dans le kit (bois, colle, moule, système de pressage ...)
  • Son encombrement est très faible quand il n'est pas utilisé.
  • Il est accessible à tous : Facile à travailler et à mettre en place. Les kits ROAROCKIT SKATEBOARD trouveront leur place chez les parents bricoleurs à la recherche d'activités manuelles à partager comme chez les mordus de planches customs au shape hi-tech')
  • Le pressage est homogène, sans bulle ni marque sur le bois.
  • La "Poche à vide" et la pompe sont réutilisables presque à l'infini : L'épais vinyle est ultra résistant et se répare tout simplement au scotch. La valve subit peu de contrainte donc pas d'usure. Et le mastic d'étanchéité s'utilise une bonne dizaine de fois avant d'être facilement changé.
  • Les consommables sont faciles à se procurer via ROAROCKIT SKATEBOARD Europe.


Modularité : 

  • Le système est compatible avec un supplément de serre-joints pour encore plus de possibilités.
  • Les moules sont modifiables et réutilisables.
  • Le système peut également accepter des moules "fait-maison" en mousse dense, medium, bois ...
Remarque de Phil : On peut également trouver dans le commerce des plaques d'isolation en Styrodur, version très haute densité du polystyrène (et sans granulosité), disponibles jusqu'à 80 mm d'épaisseur.
  • Un pressage en plusieurs fois est possible pour optimiser le flex de la planche fabriquée.
  • On peut aisément envisager d'utiliser le système pour poser un délicieux placage bois ou une marqueterie sur une planche déjà existante.



Important à savoir :


Avant de vous lancer dans un shape très/trop audacieux, gardez en tête que la capacité de déformation du bois a des limites. Attention à ne pas faire "d'angle" ou "trop" contraindre le bois. Le bois ne se plie que dans une direction à la fois : éviter de commencer les kicktails avant la fin de votre concave et les associations Concave+Rocker (hors "bacon concave") ; sous peine de voir votre planche délaminer rapidement.

L'utilisation de fibre de verre ou de carbone avec ce système de pressage sous vide nécessite quelques aménagements : La résine époxy qui permet de stratifier la fibre peut venir boucher la valve du sac à vide. Il est donc impératif d'emballer minutieusement le sandwich bois/fibre/époxy avant de le mettre dans le sac et d'y faire le vide. 
Remarque de Phil : On peut également se procurer (sur simple demande auprès de Roarockit) un sac sous vide avec une valve positionnée latéralement pour éviter le bouchage de celle-ci par la résine.

Eviter absolument toutes les colles polyuréthanes avec ce système, elles endommagent le vinyle de la poche !



Tarif : 
Soit 120 euros/planche pour les 2 premières ...

... Et uniquement le prix du bois, de la colle et d'un éventuel nouveau pain de mousse pour les suivantes !







Maintenant, fini la sciure ... Place au skate ! :D






A vous de jouer maintenant, envoyez-nous vos réalisations !




Qui êtes-vous ?

Ma photo
Pour plus d'informations, des propositions d'articles, des événements et autres sessions...n'hésitez pas à me contacter!!! [longboardskate@gmail.com]