mardi 24 mai 2016

REVIEW : KOAD Devalin, Breizhboarding 2ouf !


Voila plusieurs années que j’admirais au Rozen’Roll*  (freeride organisé par l’Association R.I.D.E à quelques kilomètres du Mont Saint-Michel :-P ) les planches de la marque KOAD. Au départ des shapes simples, plutôt axés cruising / dancing et des finitions dignes des plus belles marquetteries.
A l’écoute des riders, la marque a plus récemment travaillé sur de nouveaux modèles orientés freestyle et descente avec des kicks optimisés, des concaves “3D”, des microdrops, de la fibre… Les prototypes que j’avais pu voir laissaient présager de bonnes choses.

For some years now I have been admiring KOAD decks at Rozen’Roll Freeride (a little freeride event close to the famous Mont Saint-Michel). At the beginning, some simple shapes, for cruising and dancing with beautiful finishes which looked like real marquetry.
More recently, KOAD has worked on several new molds for freestyle and downhill decks with kicks, 3D concave, microdrops, fiber… The prototypes I had seen looked really promising.

 Photo : Koad

J’ai appris avec plaisir que Pierre, gérant du shop FULKIT-SKATEBOARDS, allait en rentrer en stock et que 2 modèles passeraient en test chez Longboardskate !
J’ai pu rouler la KOAD Devalin Single Kick ou “Devalin Daou” comme disent les Armoricains.

I learnt with delight that Pierre from FULKIT-SKATEBOARD SHOP was going to stock some KOAD decks and two of them would be reviewed on this blog !
I rode the KOAD Devalin SK or “Devalin Daou” as say Armoricans.


  • Longueur / Length : 95 cm / 37.4”
  • Largeur / Width : 25 cm / 9.8“
  • Construction : Erable ou Erable + kevlar selon les versions / Maple or maple + kevlar fiber
  • Shape : Microdrops, Flat concave + W, Kicktail, empattement multiple / multiple wheelbases
  • Prix / Price : 180 euros chez FULKIT



 Photos Fulkit-Skateboards pour exemple, elle est  au moins 1000 fois plus belle en vraie ! ;-)


J’ai récupéré à Yzeron le plateau que venait de rouler Pierre, je l’ai monté la veille du “Freeride de la première Eure” et je l’ai roulé tout le week-end… Ce n’est qu’au moment de la remettre dans le coffre que je me suis souvenu que ça n’était pas l’une de mes boards !
Cette review s’est donc construite à l’inverse des autres. Elle parlera de la façon dont cette planche sait se faire oublier pour laisser la part belle au skate.

I picked up this deck from Pierre at Yzeron event, I set it up the day before “Le Freeride de la première Eure” and rode it all the week end. I only remembered that it wasn’t one of my personal boards sunday evening when putting it in my car trunk.
So this review is built upside down, I will write about how this deck is able to lay low to emphasize skateboarding.


Photo : Ma Yo

Esthétiquement, la planche est sobre, il s’agit d’un beau plateau de bois exceptionnellement bien fini avec une déco minimaliste qui fait ressortir le côté simple et végétal de l’engin. Personnellement, j’aime beaucoup.

Aesthetically the deck is very plain, a nice piece of maple with a beautiful finish, a minimalist graphic design to highlight the simple and vegetal aspect of the board. I’m loving it.


Ce qui me stupéfait en tout premier lieu (et encore maintenant), c’est la robustesse de la board. Pierre a roulé 2 à 3 jours au freeride d’Yzeron, avec tout ce que cela  implique pour le matériel (de l’engagement et du cassage de talus), et bien que les arêtes les plus saillantes soient un peu râpées et que la tranche ait pris quelques coups, la planche est intacte : aucune délamination, très peu d’abrasion et un dessous quasi vierge de toute rayure ! Le bois semble “vitrifié” par la finition.

I was tongue-tied (and even now) by the strength of the deck. Pierre has been thrashing it on the steep and narrow track of Yzeron for three days. The sharp edges are a bit sanded and the sides took a few hits but the deck is unspoiled : no delamination, only a few abrasions and the bottom sheet is almost unscratched ! The wood seems to be vitrified.

12901231_10153688382676185_7644192673356032781_o.jpg
Photo : Ptitloup

Niveau shape, la planche est ultra confortable et se fait vite oublier. Elle a très peu de flex, juste de quoi être confortable sous mes 70 kg. Le concave accentué sur les arêtes, associé aux légers rabaissements avant et arrière, est enveloppant sans être radical. Le faible “W” ou dôme central courant sur la longueur du plateau n’engendre aucun déséquilibre à la poussée, tout en accentuant le contrôle de la voûte plantaire.
Pour ce qui est du Kicktail, tout est maîtrisé : je descends les trottoirs, les streeteux eux arrivent bien à les remonter ;-)

The shape is comfy and the deck is quickly tamed. There is not much flex, just enough to be comfy under my 140lbs. The flat concave associated to microdrops is wrapping without to be radical. The “W” or dome keeps your feet locked with no unbalance while pushing.
Real skateboarders would be able to pop the Devalin’s tail, others (like me) use it for manuals and crossing sidewalks.

Photo : Damien Lemoine

Bien que le gabarit du plateau convienne à toutes les morphologies, la planche est large, les petits pieds devront donc peut être s’orienter sur les modèles plus étroits de la marque. Les autres profiteront de cette place pour poser des slides “sur les orteils” sans avoir à aller chercher la tranche de la planche avec le pied.

The deck is nice for every morphology but “little feeters” may change their mind towards the narrower KOAD boards. The others will enjoy those wide areas to slide toeside without grabbing the deck with their “monkey toes”.

Andelys2016 -Amélie Castain2.jpg
Photo : Amélie Castain

On met la planche facilement en travers, les pieds glissent peu et retrouvent naturellement leur place. La KOAD Devalin ne fait preuve d’aucun excès, on est vraiment très bien dessus. Pas d’extravagance ou concept pseudo-révolutionnaire mais absolument tout ce qu’il faut en terme de confort et de performance : c’est une sorte de doux point d’équilibre. On la skate bien sans avoir à y réfléchir.

A l’heure où, à notre grand regret, certains de nos shapers français cessent leur activité, la relève est là, prête à nous faire rider de sa superbe !


The board is easy to push sideways, feet are well-locked. The KOAD Devalin is showing no excess, it feels really good. No extravaganza or “revolutionary concept” but all we need to ride with ease and precision : a kind of sweet balance point. We ride it well without thinking about it.

Andelys2016 -Damien Lemoine2.jpg
Photo : Damien Lemoine

lundi 23 mai 2016

VIDEO : Saint-Pathik Freeride 2016 par l'Association R.I.D.E.

Saint-Pathik Freeride 2016 par l'Association R.I.D.E.

Une des plus jolies vidéos de freeride que j'ai pu voir, ils sont forts ces Bretons !

jeudi 28 avril 2016

PROTECTION : Pantalon de skate renforcé Cordura 1000d par Halfthing Creation


Le pantalon de skate renforcé 4YA* by HALFTHING CREATION vient de voir le jour !

The HALFTHING CREATION 4YA* Cordura reinforced pants is born !


Renfort arrière en CORDURA® Brand Fabric 1000d sur base de jean Carhartt.
(Réalisable uniquement sur commande pour le moment, sur vos pantalons, shorts, vestes, sweat-shirt...)








mercredi 20 avril 2016

EXPERIENCE : Roues ABEC11 70mm / 78A

Grâce au Shop EASYRISER, j'ai pu tester les “presque” nouvelles roues ABEC11 Freeride 70mm / 78A.
Hormis leur couleur girly-funky et leur surface "déglaçée mécaniquement", rien de révolutionnaire par rapport aux savoureux modèles précédents.

Thanks to EASYRISER Shop I’ve tried the “almost” new ABEC11 freeride wheels 70mm / 78A.
Apart from the funky-girly color and their stone ground finish there is nothing new compared to the already juicy old ones.

hd_product_hd_product_Abec_11_70_StoneGround_Freeride__78a.png

12788824_10154476003817565_1588934411_o.jpg
Photo : Vincent Bombastic

Elles sont rebondissantes et très confortables à rouler. Dans cette dureté, leur glisse est délicieusement prévisible et consistante : pas de fuite intempestive sous les pieds et une bonne capacité de freinage pour des roues à faible surface de contact.
Elles "tenaient le pavé" sur le spot très glissant d'Yzeron alors que mes EARTHWING Floaters 77mm / 80A surglissaient un peu.

ABEC11 freerides are bouncy and comfy to ride. This 78A version is very predictable and beefy under your foot : no icing out and a good braking ability for such a narrow contact patch.
They held the ground better than my EARTHWING Floaters 77mm / 80A on the drifty Yzeron freeride track.

Yzeron3 03-2016 Laurent D'orazio.jpg



Des roues qui amuseront les fans de petites glisses consistantes et confortables et les "thane line junkies".
En revanche, leur usure vraiment rapide et irrégulière,si l’on n’y prête pas la plus grande attention, en fait des roues à éviter si vous êtes "balaise" / débutant / pauvre ... Bref, à proscrire absolument si vous combinez les 3 ! :-P

These wheels would satisfy those who like short and comfy slides and “thane line junkies”.
Their fast and irregular wear make them a bad choice if you are heavy / beginner / poor … and to forget absolutely if you combine those 3 characteristics ! :-P

P1013075.JPG
Photo : Vincent Bombastic



Encore une fois dans cette gamme de roues...  Les CULT Classics surpassent la concurrence !

One more time in this range of wheels… CULT Classics for the win !





vendredi 1 avril 2016

REVIEW : SMACHINE Cal-Look



J’ai eu en test la SMACHINE Cal-Look, première planche d’une petite marque française basée en Île-de-France. En phase de développement depuis un petit moment, les photos de leur atelier m’avaient bien séduit : presse hydraulique, fraiseuse à commande numérique, bois, carbone…

I had the opportunity to try the SMACHINE Cal-Look deck, the first board from a little French brand based around Paris. In the development phase for a while, their workshop pictures seduced me : hydraulic press, CNC machine, wood and carbon...





Longueur : 40" - 101,6 cm
Largeur : 10" - 25,4 cm au plus large
Empattement : 69,5 cm
Poids : 2,1kg


La première chose qui saute aux yeux quand on a cette board en main, c’est la qualité de finition impressionnante. Les tranches sont nettes et ultra lisses, les plis de finition dessus/dessous et la déco sont posées sans la moindre bavure.
La planche est moins légère qu’elle n’y paraît mais bien plus rigide et nerveuse que je l’imaginais. Les 2 couches de carbone sur toute la longueur du plateau et 2 couches supplémentaires dans les extrémités en font une planche très robuste et réactive.

At first sight, the board finish is very impressive. Edges are clear and smooth, the top and bottom sheets and graphics are put on and cut with no smudge.
The deck is heavier than it looks but stiffer than I expected. The two carbon layers from nose to tail and two additional carbon layers in the kicks make it a strong and reactive deck.



En cruising, la planche, rabaissée par son montage en drop through, est très facile à lancer, sa rigidité et la nervosité du carbone en font une véritable flèche. Chaque poussée est directement transmise aux roues. On file à toute vitesse, on pompe avec vivacité, on carve fort et on freine aisément “au pied”.

For cruising, this drop through deck is easy to push. The carbon stiffness and spring make it nimble and fast as hell. Every push is directly passed on wheels. Rolling fast, pumping lively, carving hard and braking with ease.


La réactivité de la planche est impressionnante. En appui sur les orteils, les slides 180° sans les mains se déclenchent très facilement.
Les “Kicks” sont suffisamment longs pour être exploitables et robustes en dehors de leurs fines arêtes supérieures qui s’écaillent un peu.

It responsiveness is impressive. Toeside 180°slides with no hands down are easy to kick around.
The two kicks are long enough to be used and they are quite strong, except for their top sharp edges which tend to chip a little.



Rapidement, j’ai une impression de gêne au niveau du pied arrière. La découpe de la planche est symétrique mais le concave ne l’est pas. L’idée de départ est loin d’être mauvaise mais alors que le concave est déjà bien prononcé et confortable à l’avant, il est  encore plus marqué à l’arrière… Trop pour la largeur réduite de la planche et mon pied pointure 43. En travers de la board, ma voûte plantaire peine à toucher la planche alors que les bords du plateau tirent sur mes orteils et appuient sous mon talon.
Je me sens bien en shuss et en appui sur les orteils mais je peine à trouver ma place sur les talons. La position “optimale en glisse” comprime le dessous de mon pied : pour paraphraser les copains “ça vaaaaa...mais pas tant ”.

I quickly noticed some unease under my back foot. The deck’s cutting is symmetrical but not the concave. The initial idea is not bad but while the “front concave” is deep but comfy, the “rear concave” is deeper… Too much for this narrow deck combined with my 10 size foot. The arch of my foot hardly touches the wood while the deck pulls on my toes and compresses my heel.
I felt good at tucking and toeside stance but had trouble finding my heelside position.The optimal slide position restrains my foot : as my buddies say “It’s okaaay… but not so much”.

Saint Pathik 2015 3lyn photographie.jpg
photo : 3lyn






Et parce qu’on ne fait pas les choses à moitié chez Longboardskate, j’ai alors cherché un(e) mini-testeur(-euse) pour évaluer la SMACHINE Cal-Look et son étroit concave sous de petits pieds. C’est donc la choupi Morgane et son 36 qui s’y est aimablement collé, merci à elle.
Je vous livre donc son témoignage2ouf :

And because we do what it takes to get the job done at Longboardskate, I looked for a tester with small feet to estimate the SMACHINE Cal-Look and its narrow concave. The sweetie Morgane and her size 6 feet kindly accepted. Here is her testimony :

2016-03-18 20.14.23.png

Hey ! How is the deck ?

Yo dawg ! I give it a 6.8/10 because I find it a bit too flexy. I’m not so heavy (sorry for breaking the myths…), but I had some speed wobbles with it.
The big advantage of this deck is its narrowness. With my baby feet, it allows me to link slides (coleman slide + toeside slide) without having to move a foot. It decreases  the fucking “replacing feet point”, with high danger, that you “big feet” don’t know. And that’s cool ! :-)


Pour résumer, la SMACHINE Cal-Look s’avère être une bonne planche à tout faire à condition d’avoir de petits pieds. Elle est vive, confortable, robuste et bien finie.
Bien qu’un peu déçu de ne pas avoir pu exploiter pleinement cette planche, j’en ai beaucoup apprécié la technologie (formes travaillées et construction bois+carbone). J’attends donc avec impatience et grand intérêt les futurs modèles “grands pieds” de la marque !

To sum it up, the SMACHINE Cal-Look seems to be a good versatile deck, provided you’ve got small feet. It’s strong, reactive, comfy with a pretty good finish.
I’m a bit disappointed with the limits of this deck but I really appreciated its technology (shape, wood-carbon construction, finish…). I’m waiting for the future “big feet” models of this brand with great interest.



vendredi 5 février 2016

ACCESSOIRE : DEEJO le petit couteau freeride


J'ai récemment été contacté par la marque DEEJO qui produit des couteaux minimalistes et personnalisables.


On est loin du skate mais toujours bien ancré dans l'esprit session-freeride-roadtrip-apéro-mékouille... Un couteau pratique, ultra-compact et "pimpable" à loisir sur le site de la marque.
De quoi ouvrir un morceau de pain, partager un bon saucisson ou se débarrasser d'un morceau de jean déchiré avec style et efficacité.

  • 3 tailles de couteaux
  • 3 couleurs de lame
  • 42 "Tattoos" de lame dessinés par des artistes français (ndlr : Pour les petites marques, asso'2ouf ou gang de rues lyonnais, j'ai demandé... un design perso est possible à partir de 40 pièces ;-) )
  • 8 couleurs ou 5 essences de bois pour le manche

Soit 5418 combinaisons possibles (Ouai j'ai une calculette mon gars !!!)


Voila mon DEEJO 2ouf ! :-D


  • 11cm pour 37g ... au repos 8===D 
  • Lame "Titane Gris"
  • Déco Santa-muerte-delabitas'
  • Manche en Genevrier

Et cerise sur le Macdo : 35 caractères de libre expression sur la partie métallique du manche.


Pulpeux n'est il pas ?!! ;-)



La petite pochette en peau de zob' offerte avec mon DEEJO ne me satisfaisant qu'à moitié, j'ai bidouillé un truc un poil plus wild en cuir et peau de "Crocrodile.







Pour offrir ou se faire plaisir, un petit DEEJO c'est pratique, efficace et si peu encombrant...

Je vous en ai même préparé un pour vous ... ICI !

lundi 25 janvier 2016

EXPERIENCE : CULT Creator VS Chronicle


Après avoir participé à la review des roues CULT Creator et Chronicle de l’ami Breute, j’ai aujourd’hui les 2 modèles en même temps dans mon quiver. J’en ai donc profité pour effectuer quelques tests supplémentaires …

A few months ago, I took part in Breute’s CULT Creator and Chronicle review. Now I’ve got both of them in my quiver. So I took the time to run some additional tests ...



Dans sa review, Breute nous confiait adorer les Chronicle sous une planche à empattement court (pieds au-dessus des trucks) : la EARTHWING Thruster 2015. Pour ma part, je les avais savourées sous un long pintail.

In his review, Breute wrote how much he liked the Chronicle with a short wheelbase doublekick deck : the EARTHWING Thruster 2015. As for me, I really appreciated them on a long pintail.



Caractéristiques techniques / specifications

CREATOR
  • diamètre / diameter : 72 mm
  • largeur / width : 43 mm
  • surface de contact / contact patch : 29,5 mm, déglacée / stoneground
  • uréthane / urethane : Neurothane, 78a
  • lèvres bien rondes / rounded lips
  • noyau centré, très haut et ventilé / very large, ventilated, centerset core



CHRONICLE
  • diamètre / diameter : 65 mm
  • largeur / width : 50,5 mm
  • surface de contact / contact patch : 36,5 mm, déglacée / stoneground
  • uréthane / urethane : Neurothane, 78a
  • lèvres biseautées à 45° / beveled lips
  • noyau centré, aussi large que la surface de contact initiale / centerset core, as large as the initial contact patch


Ayant le même setup que Breute à équiper, je me suis lancé dans le test complémentaire : monter les Creator cette fois, dans la même configuration (EARTHWING/INDY).
J’ai rapidement déchanté. J’ai trouvé l’ensemble excessivement glissant et difficile à contrôler. Je partais en dérapage en traçant de simples courbes à faible vitesse, et si je poussais le vice à lancer un slide debout, la planche fusait comme sur route humide ou grasse.
Presque déçu de ces roues qui m’avaient paru auparavant si agréables, j’ai rapidement remonté les Chronicle sous la courte Thruster et les Creator sous ma CHRONIC CREW Get High (un pintail de ouf “que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître… Montmartre en ce temps-là”…était déjà pavé :-P).
Ainsi chaussée, la double kick est basse et bien plus contrôlable en glisse. Les Creator facilitent la glisse du majestueux pintail sans être aussi piègeuses que sous une planche à empattement court.

I got my own EARTHWING Thruster to set up, so I make the complementary test : setting up the Creator on a short board. Quickly I had to lower my sights. The board felt too icy and hard to control. The board was slipping away as soon as I initiated a turn and if I was trying to stand-up slide, the board would feel as if on a wet or greasy road.
I was almost disappointed about those wheels I had liked so much before. I put the Chronicle back on the “short” Thruster  and the Creator on my “prehistorical” CHRONIC CREW Get High (Now that’s some oldschool French fuckin’ pintail, dawg!)).
With such a setup, the doublekick deck rides lower and more predictably while the Creator make the pintail slide soooo smooooooothly with no trap.




A l’usage les Chronicle me paraissent plus prévisibles et polyvalentes, l’empattement de la planche affecte peu leur comportement en glisse.
Les Creator satisferont les “techsliders” sous une planche courte et les carveurs/glisseurs sous une longue planche, mais pourront être déroutantes dans certaines configurations.

The Chronicle seem to me more predictable and versatile, the board’s wheelbase doesn’t affect their sliding ability much .
As for the Creator, it should satisfy techsliders on short doublekick decks, and carvers on long decks, but could be puzzling on some other setups.



La morale de cette fable de John-Michael De la Femme-Fontaine pourrait être : Rien ne sert de choisir des très bonnes roues, pour les monter sous un setup encore flou.

The morality of this “Fable de la Femme-Fontaine” could be : No need fora smart set of wheels if you’ve got a blurry idea of your new setup.




Qui êtes-vous ?

Ma photo
Pour plus d'informations, des propositions d'articles, des événements et autres sessions...n'hésitez pas à me contacter!!! [longboardskate@gmail.com]